Nous avons eu la chance, cette semaine, de pouvoir nous entretenir avec Amaury, élève de seconde, l’un des jeunes qui participent au projet R2D2. 

PB : Peux-tu me parler un peu de la composition de l’équipe travaillant sur le projet ? 

Amaury K : Il s’agit d’un groupe de 6 à 12 personnes, cela dépend des séances, composé de collégiens et de lycéens. Nous travaillons avec un moniteur qui nous guide dans ce travail, tous ensemble sur la même chose. Nous avons décidé de ne pas répartir les tâches. 

Quelles techniques utilisez vous pour construire ce droïde de nos rêves ?

Pour l’instant nous travaillons à l’aide d’un logiciel permettant de dresser les plans du R2D2 et de passer ensuite à la découpe au laser. L’emploi d’une imprimante 3D a été écarté parce que cela prend trop de temps et peut être mis en défaut par une coupure d’électricité. 

Quel est l’état d’avancement du projet ?

Les pièces sont découpées en dehors des séances, à l’extérieur du Campus. Le premier pied est déjà prêt à être monté. Nous allons aussi coder les programmes permettant le fonctionnement des bruitages et des lumières mais aussi à faire des mouvements. Le projet final sera une réplique identique à celui que nous voyons dans le film. 

Que se passera-t-il une fois les deux droïdes assemblés et fonctionnels ?

Adrien Tingry, le directeur du Campus des Savoirs, a loué un amphithéâtre où aura lieu la vente au enchères d’une des deux unités R2. Les bénéfices de cette vente iront à la lutte contre le cancer; notre objectif est de collecter 10000 euros au minimum pour financer un projet médical. L’autre droïde sera exposé à l’Institut Godinot à Reims. 

Qu’est-ce qui te plaît dans ce projet ?
Que penses tu tirer de cette expérience ? 

Tout d’abord, l’idée d’aider la lutte contre le cancer par notre travail me plaît beaucoup. Nous apprenons aussi à travailler en équipe, en montant un projet complexe de A à Z. C’est un stage basé sur le volontariat.
Je sais que je suis là pour mon avenir, pour développer des compétences qui me serviront par la suite, techniques et de codage, mais aussi en communication. C’est un plus pour mon CV !


Print Friendly, PDF & Email

Articles qui pourraient vous intéresser

King Talent Academy, une aventure humaine.
Les premières pièces du R2D2 s’assemblent
La philosophie au lycée