Open
  • Faire rugir vos talents !

Nouveau baccalauréat : quatre questions pour savoir ce qui va changer en 2022

Soutien scolaire, formation, cours à domicile

Le baccalauréat poursuit sa mue. Le contrôle continu intégral s’applique désormais, dès la classe de première pour les élèves des voies générales et technologiques. Il comptera pour 40 % de la note finale. Voici le point sur les changements prévus au cours de cette année scolaire.

 

12,3 millions d’élèves font leur rentrée scolaire ce jeudi 2 septembre 2021. Avec, outre les interrogations sur le protocole sanitaire, la découverte pour les 2,3 millions de lycéens du nouveau baccalauréat. Révisé pour la deuxième fois en trois ans par Jean-Michel Blanquer, il introduit 40 % de contrôle continu intégral aux bac général et technologique. Le bac professionnel poursuit également sa mue. Décryptage.

 

1. Comment se présente le nouveau bac ?

Précisons d’abord que la réforme ne concerne que le bac général et le bac technologique, que ce soit dans le public ou le privé sous contrat : désormais, le contrôle continu représentera 40 % de la note finale. On parle ici de « vrai » contrôle continu, effectué en classe, et non plus des « épreuves communes » nationales anticipées, annulées cette année en raison de l’épidémie de Covid. Les 60 % restant seront constitués des résultats aux épreuves de spécialités et du Grand oral passés en terminale. Autre nouveauté, les options font leur retour ; affectées d’un coefficient 2, elles sont limitées à une option en première et deux en terminale.

2. Comment la note du contrôle continu sera-t-elle établie ?

Selon un décret du 28 juillet, elle sera constituée pour 30 % de « la moyenne des moyennes » obtenues par chaque élève en première et en terminale en histoire-géographie, sciences (pour le bac général) ou mathématiques (pour le bac techno), en langue vivante A et en langue vivante B, et en EPS, chacune de ces matières comptant pour 6 %. S’y ajoutent l’enseignement moral et civique (2 %) et l’enseignement de spécialité suivi uniquement en classe de première (8 %).

3. Quid des lycées hors contrat ?

Leurs élèves restent soumis à des « évaluations ponctuelles », régies par le ministère de l’Éducation nationale. Au choix : soit en première et en terminale, soit d’un seul bloc en terminale.

4. Quelles nouveautés en bac pro ?

Le bac professionnel achève également sa mue. Désormais, en classe de seconde, les élèves choisissent une famille de métiers, parmi quatorze proposées (métiers de la construction durable du bâtiment et des travaux publics, métiers de la gestion administrative, du transport et de la logistique, métiers du bois, métiers de la beauté et du bien être, métiers de l’aéronautique, etc.), avant de se spécialiser en classe de première. Les cours peuvent associer deux enseignants (l’un du domaine professionnel, l’autre de français, de maths ou de sciences). En terminale, après le premier trimestre, ils optent, selon leur projet pour un module de préparation à la poursuite d’études ou à l’insertion professionnelle. Par ailleurs, les élèves ont deux ans pour réaliser un chef-d’œuvre à partir de la classe de première.