Open
  • Faire rugir vos talents !

Squid Game : l’Éducation nationale alerte sur les jeux dangereux à l’école

Bagarres, brimades, humiliations…

La série Squid Game donnerait-elle de mauvaises idées aux élèves dans les cours d’école ?

Face à ce danger, l’Éducation nationale a pris les devants en envoyant un message d’alerte à tous les directeurs départementaux

Sortie sur Netflix il y a un mois, la série Squid Game connaît un succès mondial. Elle est d’ailleurs en passe de battre tous les records d’audience de la plateforme de streaming. Et, depuis ce mercredi, elle est déjà la série la plus visionnée en moins d’un mois avec 111 millions de comptes à l’avoir vue !

1,2,3 soleil, les billes, la marelle…
Pour ceux qui ont, on ne sait comment, échappé au phénomène, Squid Game est une série sud-coréenne en neuf épisodes où 456 personnes, isolées sur une île, sont en course pour décrocher le jackpot, c’est-à-dire 45,6 milliards de wons (33 M€). Pour y parvenir, elles participent à différents jeux où les perdants sont exécutés. L’une des « originalités » de cette série, mélange de Battle Royale et du Prisonnier, ce sont ces fameux jeux inspirés de ceux auxquels les enfants s’adonnent dans les cours d’école, d’1,2,3 soleil aux billes en passant par la marelle ou le tir à la corde.

Une série « interdite » aux moins de 16 ans

Si cette série est « interdite » aux moins de 16 ans, de nombreux enfants l’ont cependant regardée. Et de premiers incidents dans les cours d’école en Belgique ont été révélés via les réseaux sociaux. En Angleterre, le quotidien The Independant rapporte aussi que des directeurs d’école ont envoyé des messages aux parents (« Les parents des enfants qui tentent de reproduire ces comportements seront appelés et des sanctions seront appliquées »).

« Nous devons rester vigilants et attentifs »

En France, des messages ont également été envoyés aux parents, tel celui-ci envoyé à des familles à Saint-Brieuc : « Vous avez peut-être entendu parler d’un jeu Squid Game issu d’une série télévisée interdite aux enfants de moins de 16 ans diffusée sur Netflix. Ce jeu se répandrait actuellement sur les cours de récréation. D’un premier abord, il semble anodin et inoffensif comme « 1-2-3 soleil », mais son but consisterait à rouer de coups le perdant. Je pense que tous, parents et éducateurs, nous devons rester vigilants et attentifs ».

Prévention, veille et identification

En France, l’inquiétude grandit. Du côté des parents, dont certains messages circulent sur les réseaux (voir ci-dessus), jusqu’à l’Éducation nationale. Cette dernière a d’ailleurs envoyé, la semaine dernière et via le directeur de l’enseignement scolaire, un document interne à ses directeurs départementaux. Il indique que le ministère a été alerté sur les pratiques violentes en lien avec des jeux de la série Squid Game. Il est également demandé aux directeurs des services de veiller à l’identification éventuelle et à la prévention de cette pratique.